Les différents types de chasse possibles

canis lupus lupusParmi les disciplines dédiées à Saint-Hubert, les chasses pour lesquelles l’association loup-homme peut être envisagée sont les suivantes :

La chasse devant soi ;

La battue / L’encerclement rabattage ;

Le Pirsch ou chasse silencieuse

L’affut ne constitue pas une chasse pour laquelle cette association peut être envisagée, cette méthode de chasse correspondant plus à celle des félins, et la présence d’un canidé apportant plus d’inconvénients et de handicaps que son absence.

Parmi les armes utilisées à l’époque du paléolithique supérieur on peut citer l’arc, la lance avec ou sans propulseur, et le piège (dans le cas du rabattage).

Enfin, une activité très importante à la chasse, surtout en l’absence d’armes à feu, est la recherche au sang. En effet, l’arc et la lance tuent par hémorragie. De ce fait, la proie ne tombe pas au sol à la suite du choc, comme dans le cas d’une balle. Un sanglier dont le cœur a été transpercé par une flèche peut parcourir parfois une centaine de mètres. Dans le cas d’une blessure au foie, la distance peut être mesurée en kilomètres.

Il est à noter que, contrairement aux lames de chasse, le choc de la morsure d’un loup provoquerait un arrêt cardiaque (phénomène décrit en médecine humaine sous le nom de commotio cardis) ou briserait la nuque ou la trachée de l’animal.

Les commentaires sont fermés.