Est-ce que les chasseurs détestent les loups, puisqu’ils chassent des loups ?

Question de Nicolas V. : est-ce que les chasseurs détestent les loups, puisqu’ils chassent des loups ?

Comme vous le lirez en parcourant le site, canislupus.fr n’est pas une association anti-chasse, loin de là. Cette activité très ancienne n’est plus indispensable pour la survie de l’homme dans les pays industrialisés comme la France, qui possède des animaux d’élevage en grand nombre. Toutefois, les grands prédateurs ayant quasiment disparu en France, il est devenu indispensable de chasser ne serait-ce que pour réguler la prolifération de certaines espèces comme les sangliers et les chevreuils par exemple (risques d’épidémies pouvant toucher les élevages, accidents liés aux franchissements routiers, destruction de récoltes,…). La chasse doit toutefois être pratiquée avec ce que l’on appelle une « éthique », c’est-à-dire des règles morales propres au chasseur lui-même. En effet, le chasseur est souvent seul ou isolé lorsqu’il chasse (au moins pour des questions de sécurité), et son acte de chasse ne sera, le plus souvent, jugé comme digne d’un être humain que par le chasseur lui-même.

Et c’est là que se situe la réponse à votre question.

Certains chasseurs chassent le loup « culturellement », c’est-à-dire parce que leurs parents et leurs grands parents chassaient le loup. D’autres pour le plaisir d’avoir un trophée difficile à obtenir, pour se mettre en valeur vis-à-vis d’autrui. Quelques uns détestent le loup, car, dans leur imaginaire, il incarne leurs peurs ancestrales ou bien parce qu’il permet de cristalliser leurs frustrations, le loup étant devenu une sorte de « bouc émissaire ». Ce qui est paradoxal, c’est que ces mêmes chasseurs adorent leurs chiens qui sont en fait… des loups d’après les dernières études génétiques. Le loup n’est ni un ange, ni un démon. Juste un loup. Mais c’est il reste le plus ancien « allié » de l’homme, et le premier animal ayant été domestiqué.

Les commentaires sont fermés.